Champagne Duval-Leroy

Actualités, Dégustations 2015-2016, Dégustations campus

Mercredi 25 novembre 2015, Louis Duval-Leroy, fils et ambassadeur de la famille Duval-Leroy en France et dans le monde, rejoint Elyxir à l’ESSEC le temps d’une soirée pour présenter la maison éponyme, son histoire, ses vins, et surtout son style si caractéristique.


 

champagne-duval-leroy-brut-reserve

 

Histoire de la maison Duval-Leroy

Duval-Leroy, c’est avant tout une histoire de famille. En 1859, Armand Edouard Leroy, commerçant de son état, s’associe à Jules Duval pour faire connaître le Champagne du vigneron. Le fils de Jules, Henri Jules Duval, ne tarda pas à épouser Louise Eugénie Leroy, fille d’Edouard. De leur union naquit le premier membre de la dynastie Duval-Leroy, Raymond, en 1886.

Si la famille Duval-Leroy a connu de nombreuses tragédies, c’est encore le décès précoce de Jean-Charles Duval-Leroy en 1991 qui reste un des éléments les plus traumatisants de l’histoire récente de la maison. Carol Duval-Leroy, veuve et mère de trois jeunes enfants (4, 6 et 8 ans), non pas originaire de Champagne mais de Belgique, n’a pas baissé les bras pour autant.

Elle a assumé son nom et a sublimé l’œuvre de la famille. Le volume de production a doublé de 2,5 millions à 5 millions de bouteilles par an. Une nouvelle cuvée de prestige a été créée : la Cuvée Femme de Champagne. Elle n’a jamais déçu les amateurs de champagne de caractère. De nombreux partenariats comme avec l’association des Meilleurs Ouvriers de France (M.O.F.) ont été mis en place. Et c’est sans compter les innombrables innovations qui ont été mis en place en terme d’engagement pour l’environnement et pour une viticulture durable (la liste ici, elle mérite d’être lue).

 

Carol Duval-Leroy

 

Carol Duval-Leroy a fait bien plus que continuer l’œuvre de son mari, elle a marqué la maison d’une trace indélébile lui donnant son caractère moderne et sa personnalité unique. Voir son fils Louis en parler devant l’auditoire de l’association, une larme retenue au coin de l’œil, reste sans aucun doute l’un des moments les plus émouvant et les plus beau de l’année 2015-2016.

 

Dégustation

Duval-Leroy Brut Réserve

  • Duval Leroy Brut Réserve, l’héritage de la maison

Présentation : Cuvée réserve de la maison, élaborée depuis 1859 et qui garde son style original, intemporel.

Robe : La robe présente une très belle couleur, légèrement dorée

Nez : Le nez présente d’emblée une grande intensité aromatique avec des notes iodées et citronnées mais également quelques aspects floraux discrets qui peuvent surprendre.

Bouche : La bulle est très fine et l’on retrouve l’intensité aromatique en bouche par le côté « englobant » en bouche.

 

 

 

 

Cuvée M.O.F.

  • La Cuvée M.O.F. Extra-brut, créée par et pour les gastronomes

Robe : La robe est légèrement plus claire, lumineuse,  avec une bulle très fine.

Nez : Le nez révèle des arômes citronnés, de citron vert et de kumquat, et minéraux qui laissent prédire sa vivacité ; le tout est équilibré par des arômes plus amples de brioches.

Bouche : L’attaque est vive, citronnée, mais l’acidité est juste et la  persistante est bien équilibrée, comme on peut en attendre d’une cuvée de M.O.F. Une cuvée de gastronome conçue pour l’accord mets-vin, on ne s’en lasse pas.

 

 

 

 

Clos des Bouveries

  • Clos des Bouveries 2005, un blanc de blanc « oenoclimatique » mono-parcellaire de vieilles vignes sur un terroir silex

Robe : La robe de ce Champagne est couleur or voir jaune vif, elle présente une belle brillance.

Nez : Le nez est vineux avec des arômes complexes de sous-bois, de poire williams et de liqueur d’amande.

Bouche : La bulle est particulièrement fine et la bouche garde la vinosité qui se trouvait au nez. L’acidité est bien présente, bien équilibrée, l’ensemble est cohérent et persistant avec beaucoup d’amplitude. La technique reste la même, le millésime vient donner tout son caractère à cette cuvée qui se redécouvre à chaque nouveau millésime.

 

 

 

Femme de Champagne 2000

  • Femme de Champagne 2000, la cuvée prestige 100% Grands Crus

Robe : La robe est plus intense, tirant sur l’or presque ambré, la larme est grasse avec une bulle particulièrement fine. Pas de doute, on se trouve devant un Chardonnay bien évolué (95% Chardonnay, 5% Pinot Noir).

Nez : Très intense, on trouve un sous-bois plus poussé, sur l’humus, qui tire sur le boisé, des notes de toasté évolué, plus ample, de fruits confits (mirabelles) ainsi que quelques épices comme la vanille.

Bouche : La bouche laisse un souvenir sensoriel particulier par le contact fin, très ample, avec une acidité que l’on ne trouve que chez des agrumes confits ; l’attaque est douce et les saveurs ne vous quittent plus jamais. On en redemande.

 

 

 

 

Cuvée Rosé prestige

  • Duval-Leroy Rosé, un rosé de saignée issu d’une base 2010

Robe : La robe est intense et plaide en faveur de la technique par saignée, virant sur un cuivre presque orangé inimitable.

Nez : Légèrement cendré, presque fumé, on trouve une vaste gamme d’arômes complexes et puissants, de fruits mûrs et d’épices. On comprend à ce moment pourquoi terminer par le rosé, ce qui en avait surpris plus d’un avant la dégustation.

Bouche : La bouche présente des bulles plus nombreuses et plus présentes. Ceci ne retire rien à l’intensité caractéristique et à la vinosité de ce champagne. Il peut conquérir les amateurs de rosés les plus exigeants.

 

 

 

Nous tenons particulièrement à remercier Louis Duval-Leroy d’avoir fait le déplacement jusqu’à l’ESSEC pour cette soirée exceptionnelle. Merci également à l’ensemble de la maison Duval-Leroy pour nous avoir fait partager son histoire, son amour du champagne et son style si particulier. N’hésitez pas à consulter le site de la maison Duval-Leroy pour plus d’informations.

 

1650

 

Copyright photos site Internet duval-leroy.eu.

Auteur : Aymeric

Responsable de la coupe ESSENS-Ferrières l’année dernière, Aymeric a pris le poste de vice-président cette année pour poursuivre sa passion du vin. Il vous partagera ses écrits sur ses découvertes bachiques.